L’APPROCHE CENTRÉE SUR LA PERSONNE

 

“La relation d’aide psychologique est une relation dans laquelle la chaleur de l’acceptation et l’absence de toute contrainte ou de toute pression personnelle de la part de l’aidant permet à la personne aidée d’exprimer au maximum ses sentiments, ses attitudes et ses problèmes. “ Carl ROGERS.

 

L’ACP est une approche humaniste qui considère que chaque être humain a une personnalité unique parce qu’il a une vision du monde qui lui est propre.

La personnalité se forge à partir de la manière dont elle perçoit et interprète le monde. Pour comprendre un autre être humain, on doit donc savoir comment il perçoit le monde.

“La carte n’est pas le territoire.” Le premier prédicat de la PNL.

 

L’ACP repose sur un postulat optimiste: chacun détient en soi les clés de son bien-être. L’individu possède en lui-même des ressources considérables pour se comprendre, se percevoir différemment, changer ses attitudes fondamentales et son comportement vis-à-vis de lui-même et donc des autres.

“La nature fondamentale de l’être humain, quand il fonctionne librement, est constructive et digne de confiance.” Carl ROGERS.

 

Cette approche n’est pas centrée sur le symptôme ou le problème, mais sur la personne. Le thérapeute aide le client à trouver en lui les ressources nécessaires pour résoudre ses problèmes. Cela favorise l’autonomie et la capacité de décision du client.

 

Une séance dure environ 45min à raison d’une séance par semaine ou tous les quinze jours, sur quelques semaines ou quelques mois.

Toujours dans cette démarche de libre choix, c’est le client qui décide du rythme des séances, afin de lui laisser le temps de trouver ses propres réponses en développant sa capacité d’autoévaluation et en s’appropriant son existence.

La personne abandonne progressivement ses anciens comportements conditionnés, au profit de nouveaux, plus en cohérences avec ce qu’elle est.